Hilfsnavigation

Volltextsuche
| Seite übersetzen
Blick auf das Niedersächsische Internatsgymnasium
Seiteninhalt

Port-Louis

Son caractère de ville historique authentique est essentiel à l'image de PORT-LOUIS.

PORT-LOUIS continue de vivre et porte fièrement son beau blason "d'azur à l'ancre d'argent surmonté de trois fleurs de lys d'or".

Notre volonté, nos efforts d'aujourd'hui pour préserver et animer son patrimoine, pour développer ses ports et son tourisme, nous permettent d'aborder le 21ème siècle avec les atouts d'une ville qui s'ouvre sur le futur.

C'est avec beaucoup d'honneur et de plaisir que la ville de PORT-LOUIS vous accueillera dans ses remparts. Nous souhaitons à nos visiteurs qu'ils aient l'envie de dire comme Madame De Sévigné lors de son passage : "Nous avons fait un joli voyage"… voyage à travers le temps.

PRESENTATION DU SITE

PORT-LOUIS, nom royal donné par Louis XIII, ne laisse personne indifférent, son riche passé, son histoire, tous ces illustres personnages qui ont vécu ou qui y sont passés, hantent encore les esprits de ceux qui y voient une Cité ayant gardé une certaine authenticité. PORT-LOUIS a gardé avec fidélité, son caractère de ville des XVI ; XVII et XVIIIème siècle.

La Citadelle, un des fleurons de l'architecture militaire en France et ses remparts, constituent la parure de PORT-LOUIS. La mer voisine avec des anses abritées, des Ports, des Plages sablonneuses, des rochers, une vaste esplanade plantée d'arbres "LES PÂTIS". Place fortifiée, Port de Pêche et de Plaisance, PORT-LOUIS se manifeste aussi par son histoire et sa ville intra-muros, qui dissimule derrière ses remparts, de nombreux monuments civils, militaires, religieux, témoins de son riche passé.

PORT-LOUIS a marqué l'histoire de la Marine avec l'âge d'or de la Compagnie des Indes Orientales ou encore la grande époque de la pêche au thon et à la sardine. A se promener dans les rues, on se plait à imaginer tous les illustres personnages qui y sont passés et qui ont écrit une page du livre d'HISTOIRE de PORT-LOUIS.

Aujourd'hui, avec ses ports, ses plages, sa Citadelle et ses Musées, ses remparts, PORT-LOUIS offre l'image d'une cité touristique vivante où flotte encore l'air de la Grande Aventure, celle d'hier, celle du futur dans le 21ème siècle.

Que Voir

L’ENCEINTE URBAINE

Le 17 juillet 1618, le roi Louis XIII donne solennellement et par lettres patentes, à l’antique Port de BLAVET le nom royal de PORT-LOUIS.

En même temps, il chargeait le Maréchal de BRISSAC de continuer la construction de la citadelle et d’entourer la ville de remparts.

En 1637, le Maréchal de la Meilleraye, premier personnage de France, grand maître de l’Artillerie, devient gouverneur de PORT-LOUIS. En 1649, il commença la construction des remparts qui seront achevés en 1653.

LA PLAGE

La plage appelée sous Louis XIII, les «Grandes Sables» ou le «Grand Sablon» s’incurve entre le Bastion Saint-Nicolas et le rocher qui portait autrefois le nom de «Pointe de Patany».

Elle est bien exposée au sud et dès 1837 on y aménage un «bel établissement de bains» auquel la Reine Marie-Amélie accorde son patronage. Cet établissement est, dès 1845, "très fréquenté dans la belle saison", et en 1836 le poète Auguste Brizeux, vint notamment s’y baigner.

LES PATIS

La Promenade des Pâtis, l’ancien « Grand pasty » du règne de Louis XIV est considérée comme l’un des plus beaux sites de la ville.

L’Esplanade, appelée sous Louis XVI le «Champ de Bataille» fut aplanie en 1781. Elle devint le «Champ de Mars», à l’époque révolutionnaire et toutes les grandes cérémonies de ces années passionnées s’y déroulèrent avec faste.

Au Sud et au Nord de l’Avenue du Fort de l’Aigle, les Pâtis sont couverts d’arbres appelé Bois d’Amour.

Le 20 août 1868, Pierre Loti vient errer sous les ombrages.

A l’Est, les Pâtis présentent un terrain plat dépourvu d’arbres où se trouvaient naguère les courts de tennis et où se voient aujourd’hui d’autres installations sportives. Sur l’emplacement où les cirques de passage dressent leurs chapiteaux se trouvait sous l’Ancien Régime un port intérieur dont le bassin a été comblé.

C'est aujourd'hui encore un lieu de rassemblement et de fêtes.

LA GRANDE POUDRIERE

La Grande Poudrière abritait les poudres des batteries de terre et celles des vaisseaux qui faisaient escale à PORT-LOUIS.

Elle a été bâtie en 1750-1752 par Jacques Robinet dit « Bourbonnais » entrepreneur des fortifications royales sur les plans de l’ingénieur en Chef de la Place, Félix François Le Royer de la Sauvagère, Chevalier, Seigneur d’Artèze.

Voûtée en berceau, elle avait une contenance de 120000 livres de poudre. Elle possède une remarquable corniche en granit et sur son pignon sud, on distingue un ancien écusson aux armes de la Maison MAZARINE, Charlotte Antoinette, duchesse de Mazarin, petite nièce du Cardinal qui reçut lors de son mariage le titre de gouvernante de PORT-LOUIS. Cet écusson fut en partie effacé en 1792 pendant la période révolutionnaire.

LA FONTAINE DES RECOLLETS

La Fontaine des Récollets construite dans "LA PRAIRIE", ancienne grande prée des RECOLLETS est un pittoresque monument en granit datant du XVIIème siècle.

Pourvue d’un réservoir voûté en berceau elle alimentait l’ancien abreuvoir du Poullo aménagé en douët de 1839 à 1851 dont les bassins sont bordés de pierres de taille.

LE JARDIN DE LA MUSE

Place d’armes en 1713, elle est aménagée en Promenade de la Muse en 1880 avec la construction de mur bas qui bordent la Rue de la Citadelle et la plantation d’ormes remplacés par des tilleuls en 1874.

Un chêne de la liberté fut planté solennellement, le 16 décembre 1792, au son de "décharges d’artillerie" et PORT-LOUIS prit, ce jour là le nom de PORT-LIBERTE.

Renouant avec la tradition, en 1945, la Municipalité y planta le chêne de la libération.

Jardin public très agréable.

PARC A BOULETS

Le 8 avril 1847, le Colonel Directeur de l’Artillerie et du Génie demande au Maire, un emplacement sur lequel on pourrait établir un Parc aux projectiles autre que ceux de l’Esplanade et du Bastion.

Sur proposition de la Municipalité, la Ville concède au Département de la Guerre, tout en réservant ses droits, le terrain ou sera construit le Parc pour le stockage des boulets d’artillerie.

LA TOUR DES PRISONNIERS

Doit son nom à «L’Ile des Prisonniers» appelée aujourd’hui «L’Ile aux Souris».

Cette tour défendait la Poterne des Prisonniers qui donne accès à la Cité.

Derrière cette tour, une petite plage, chauffée par le soleil, s’appuie sur l’angle de la courtine. A la saison des tempêtes, les lourdes lames viennent frapper sur les Remparts et les embruns déferlent par-dessus les meurtrières.

LA TOUR DE GAVRES

A l’origine (1649-1653), cette tour était creuse. Les deux meurtrières encore visibles, côté mer, servaient à la défense du Fossé.

Sous la Restauration, elle abritait un magasin à poudre supprimé en 1825.

LA TOUR SAINT FRANCOIS

Elle aurait été ainsi dénommée par le Maréchal de la Meilleraye en reconnaissance à Saint François d’Assise, fondateur des Pères Récollets.

Occupée au XVIIIème par les bœufs employés au service des Travaux de fortification, elle fut au XIXème siècle recouverte d'un bonnet d'ardoises et équipée d'un appareil à signaux d'où son nom de POSTE OPTIQUE ou TOUR OPTIQUE.

LA PETITE POUDRIERE

Construite en 1817 pour recevoir les poudres des contributions directes, la Petite Poudrière remplace ainsi le magasin à poudre situé dans la Tour de GAVRES.

Utilisée, plusieurs années après la fin de la deuxième guerre mondiale elle est désaffectée. Aujourd'hui, elle abrite une maquette (au 1/500) représentant la Cité en 1989.

LE PAPEGAUT

Le Bastion du Papegaut était le lieu où sous Louis XIV et Louis XV, chaque premier dimanche de mai, on tirait solennellement «le joyau». Ce perroquet de bois était placé au sommet d’une longue perche que l’on plantait dans le fossé.

Du terre plein aménagé par le Génie en 1878, on jouit d’une vue extrêmement dégagée. Grâce à la table d’orientation mise en place le promeneur pourra faire un «tour d’horizon» complet tant du côté terrestre (Lorient - Locmiquélic - Kervignac) que maritime (Larmor-Plage - Groix - Presqu’île de Quiberon et même Belle-Île par beau temps).

Pendant la deuxième guerre mondiale le souterrain et les salles voûtées servaient d'abris à la population durant les bombardements.

LA SALLE DES FETES

Dès la fin de XVIIème siècle, le Port de Locmalo connaît un essor remarquable avec à proximité les Chantiers de Construction Navale. Le commerce de la vente aux poissons se développe notamment sous Louis XV et Louis XVI. Au XIXème siècle, la Place PEN-RUN était le seul marché maritime de la Région. Elle fut élargie en 1884 et, la CRIEE inaugurée en 1889.

Le bâtiment fut en partie incendié en 1945, reconstruit en 1946 et transformé en Salle des Fêtes en 1957.

LE LAVOIR DE LOCMALO

Au XIXème siècle, PORT-LOUIS connaît de graves problèmes en raison de la pénurie d’eau. En 1878 par arrêté ministériel, la Ville obtient l'autorisation de creuser un puits et de construire un lavoir à LOCMALO.

En 1880, ce puits est surmonté d’une armature en fer forgé. Comblé en 1959, le Lavoir est redécouvert et restauré en 1992.

LES ABATTOIRS

Construit au début du XXème siècle (1906), ce bâtiment était en fait les abattoirs que tenait la Société Générale des Abattoirs Municipaux de France.

Ils devaient fonctionner jusqu'au 31 mars 1972.

Actuellement, ces locaux sont mis à la disposition de différentes associations Port-Louisiennes.

L’EGLISE SAINT-PIERRE

L’Eglise Saint-Pierre actuelle construite par l'Architecte LE HAGRE a remplacé en 1859-1861, un sanctuaire qui datait de 1553.

Aujourd’hui, cette chapelle restaurée sert au culte une fois l'an pour la Saint-Pierre. On y trouve des statues qui datent du XVIème siècle et de jolies stalles.

En outre, trois beaux rétables décorent le chœur et les chapelles latérales.

FONTAINE NOTRE DAME

Cette fontaine néo-gothique fut édifiée en 1861 par l’Architecte Emile Amé. Derrière cette fontaine se trouve l’emplacement du cimetière Notre Dame profané à l’époque révolutionnaire et devenu le «Jardin des Cloches» en 1820.

Jadis entourée de grille en fer forgé, cette fontaine, réhabilitée en 1995, fut exécutée en granit de GUERN.

LE PORT DE LA POINTE

Au Moyen-Age et même dès l’Antiquité le hâvre du Blavet a été reconnu comme le port de relâche le plus avantageux de toute la côte atlantique en raison notamment de sa position centrale.

Port de cabotage, de commerce, de pêche, le port de la Pointe a toujours connu une activité débordante jusqu'à la création du port de KEROMAN à LORIENT.

Aujourd’hui, le Port de Pêche demeure et cohabite harmonieusement avec le Port de Plaisance en pleine évolution.

LA PLACE AUX CANONS

Ce terre-plein, baptisé «Square Courbet» en 1886 est connu depuis la fin du XVIIIème siècle sous la dénomination de Place aux Canons car on y entreposait les grosses pièces d’artillerie.

C'est un lieu privilégié pour admirer le coucher de soleil sur la Rade.

La Fontaine de Marolles

La Fontaine de Marolles qui alimente un petit doüet s’est appelée successivement «Fontaine des Poullo (1636), Fontaine du Pasty (1680-1723), Fontaine de l’Esplanade.

Réédifiée en 1749 par l’ingénieur de la Place, Pierre de Quatresols de Marolles, elle a depuis gardé ce nom.

Dés l’année 1636, le voyageur normand DUBUISSON-AUBENAY s’émerveillait de voir ainsi une fontaine et un abreuvoir d’eau douce curieusement situés «Entre Deux Mers».

LE MEMORIAL

Le 30 octobre 1960, le Mémorial des Morts de la Résistance a été inauguré dans la partie Ouest du glacis de la Citadelle.

Ce monument occupe l’emplacement d’un ancien stand de tir où en 1944, les nazis enfouirent les corps de 69 patriotes.

Ce charnier fut découvert à la Libération et les victimes exhumées le 23 mai 1945.

Six d’entre elles, qui n’ont pu être identifiées sont enterrées sous six dalles de granit recouvertes d’une croix…. Les autres ont leurs noms inscrits sur le parois du Mémorial.

CITADELLE

La Citadelle est un rectangle bastionné aux angles et sur les côtés. Le front oriental, tourné vers la ville, est protégé par une demi-lune où l’on pénètre par le petit pont.

En 1590, l’Ingénieur espagnol Cristobal de Rojas fait construire le donjon et creuser le canal que les marées hautes remplissent d’eau.

Conformément aux souhaits de Louis XIII, le Duc de BRISSAC poursuit la construction de la forteresse de 1616 à 1637.

La Citadelle étant bâtie sur une pointe de rochers où il y avait peu de terre, on dût soutenir les remparts par des voûtes. Il existe en conséquence quinze salles souterraines où l’on pouvait loger environ deux cents hommes.

Les échauguettes primitives avaient, presque toutes, été remplacées au XVIIIème siècle. Elles ont été toutes détruites par l’occupant au cours de la dernière guerre.

Après avoir visité l’intérieur de la Citadelle, il est intéressant d’en faire le tour, à pieds ou en bateau, et l’on peut alors partager l’admiration qu’éprouvait le géographe Charles Robert-Muller qui écrivit: «hardiment plantée dans l’océan, barrant l’entrée du Blavet aux ennemis de jadis, la vieille forteresse dédiée au Roi Louis XIII, offre toujours et encore, avec ses redans, ses douves et ses ponts - levis, le spectacle magnifique d´un passé militaire aujourd´hui périmé».

Que faire?

1. POUR SE LOGER

HÔTEL: Téléphone: 02.97.82.46.05. (Hôtel du Commerce)-
FAX: 02.97.82.11.02.
LOCATIONS MEUBLÈES: Téléphone: 02.97.82.52.95. (Office de Tourisme) - FAX: 02.97.82.43.66.
TERRAIN DE CAMPING MUNICIPAL - 100 emplacements: Téléphone: 02.97.82.47.16.
CENTRE D'HÉBERGEMENT DE KERZO (Groupes): Téléphone: 02.97.82.59.59. (Mairie) - FAX: 02.97.82.41.98.
BATEAU: Places aux Pontons: Téléphone: 02.97.82.59.55. (Bureau du Port de la Pointe) - Téléphone portable: 06.08.64.49.52.
CAMPING CAR

2. POUR SE NOURRIR

MAGASINS AUX CENTRE VILLE
HYPERMARCHE à 800 Mètres du Centre
RESTAURANTS, CRÊPERIES, PIZZERIAS ET SNACKS
MARCHES HEBDOMADAIRES : samedi matin et mardi en nocturne

3. POUR PRATIQUER UN CULTE

CULTE CATHOLIQUE: EGLISE NOTRE DAME - CHAPELLE SAINT PIERRE - Téléphone: 02.97.82.47.58. (Presbytère)

4. POUR SE DETENDRE ET S'ENTRETENIR

BRIDGE: Téléphone: 02.97.82.11.80.
MINI-GOLF; ROSALIES: Téléphone: 02.97.82.19.81.
CYCLES: Téléphone: 02.97.82.19.81. ou 02.97.82.40.58.
VOILE - PLANCHE A VOILE - KAYAK DE MER (Initiation - Perfectionnement) - Téléphone: 02.97.82.18.60. ou 02.97.33.77.78. (Centre Nautique) - FAX: 02.97.82.57.73.
PLONGEE SOUS MARINE - Téléphone: 02.97.82.53.26.
PETANQUE SUR LE SITE DES PÂTIS: ANIMATIONS + CONCOURS OUVERT A TOUS - CHAQUE LUNDI - Téléphone: 02.97.82.41.02.
TENNIS (3 courts extérieurs - 2 salles) - Téléphone: 02.97.82.46.77.
PLAGES: Les Grands Sables - plage surveillée - Téléphone: 02.97.82.43.88. (Poste de secours) et, le LOHIC et la CÔTE ROUGE.
PÊCHE A PIED

5.POUR SE CULTIVER

Les MUSEES à l'intérieur de la CITADELLE: Musée de la Compagnie des Indes - Téléphone: 02.97.82.19.13. ou 02.97.82.10.37.
MUSEE DE LA MARINE de l'ARSENAL et des BATEAUX: - Téléphone: 02.97.82.10.37.
VISITE DE LA VILLE (rubrique "QUE VOIR?"
EXPOSITION "PORT-LOUIS, TERRE HOSPITALIERE" à la CHAPELLE SAINT-PIERRE du 5 juillet au 31 août.
SALON DE LA "PETITE MER" (Peinture) - Salle de Locmalo du 20 juillet au 6 août.
BIBLIOTHEQUE MUNICIPALE - Téléphone: 02.97.82.59.59.
PORT-LOUIS
-EN PETIT TRAIN - Téléphone: 02.97.82.48.17. - FAX: 02.97.82.57.84.
-EN ROSALIES - Téléphone: 02.97.82.19.81.
- A VELO - Téléphone: 02.97.82.19.81. ou 02.97.82.40.58.

6. POUR SE DIVERTIR: LES ANIMATIONS ESTIVALES

- JUIN:
Le 5: Rallye touristique
Le 11: Spectacle Musical
Le 13: Kermesse de Printemps
Le 19: Théâtre
Le 20: Fête de la Musique
Le 26: Feu de la Saint Jean - Troc et Puces - Peinture : Couleurs de Bretagne

- JUILLET:
Les 3 - 4 et 5: Tour de Bretagne ou Patrimoine maritime (Voile - Vieux Gréements)
Le 4: Concert FEST-NOZ
Le 11: Fête des Pêcheurs Plaisanciers
Le 14: Fête Nationale ( Foulées Port-Louisiennes - Bal populaire - Feu d'artifice
Le 17: Beach Volley (tournoi)
Le 18: Fête des Remparts

- AOÛT:
Le 1er: Fête des pâtis
Les 10 et 11: Critérium du Jeune conducteur
Le 14: Beach Volley
Le 15: Fête Champêtre
Le 21: Soirée Loto

Ou aller?

Les Ballades à PIED - (quelques exemples):

1 - Ballade Intra-Muros : l'Avancée - Anse du Driasker - Le Port de la Pointe - Les P.âtis - Le Lohic - Le Port de Locmalo retour à l'Avancée (4 kilomètres)

2 - Ballade vers LOCMIQUÉLIC : Anse du Driasker - Château de Kerzo - le Port de Sainte Catherine par la Côte - Pen Mané - Les Quatre Chemins - Le Château de Kerdurand - Retour à PORT-LOUIS (14 kilomètres)

3 - Ballade vers RIANTEC : Port de Locmalo - la Côte Rouge - Ile de Kerner - Kervern - Locjean - Retour par RIANTEC et Arrivée à PORT-LOUIS (12 kilomètres)

Les Randos VELOS - (quelques exemples):

PORT-LOUIS - LOCMIQUELIC (12 kilomètres) en passant par la réserve ornithologique de Pen Mané.

PORT-LOUIS - GÂVRES (15 kilomètres) en passant par RIANTEC, où l'on peut y voir un moulin à marée, fontaine et Eglise Sainte Radegonde. A Gâvres, on s'arrêtera devant la batterie de Fort Puns et l'on pourra visiter l'Eglise Saint Gildas.

PORT-LOUIS - Rivière d'ETEL (16 kilomètres) en passant par PLOUHINEC (Eglise néogothique) - PONT LOROIS (pont suspendu enjambant la rivière d'ETEL avec une culture bien spécifique sur ses rives : l'ostréiculture (les huîtres de la ria font la renommée de nos tables) - ETEL (petit port de pêche) - ERDEVEN (long cordon dunaire).

PORT-LOUIS - La Vallée Verte (62 kilomètres) en longeant les berges du Blavet (écluses et flore exceptionnelle) on rejoint HENNEBONT (basilique et haras national) - INZINZAC LOCHRIST (musée des Forges) - PENQUESTEN - LANGUIDIC - BRANDERION - NOSTANG - MERLEVENEZ - Retour à PORT-LOUIS.

EN BATOBUS: Toute l'année liaisons régulières avec:

LORIENT, ses Ports, ses Bateaux-Musées - Sa Base Sous-Marine.
GÂVRES, ancien village de pêcheurs situé à l'extrémité d'une presqu'île baignée par l'océan et qui offre ses plages de sable fin à la belle saison.

EN PERIODE ESTIVALE:

Liaison directe le samedi avec GROIX : l'île aux grenats qui surprend avec ses
falaises, ses réserves d'oiseaux et ses plages de sable blanc.
le jeudi, remontée du Blavet jusqu'à HENNEBONT pour le marché hebdomadaire.
Navettes régulières pour le Port de Plaisance de KERNEVEL et sorties pêche en mer.

EN VOITURE:

PORT-LOUIS est à 1 heure de QUIMPER (Capitale de la Cornouaille)
45 mn de CONCARNEAU et sa ville close
35 mm de QUIMPERLÉ en passant par le Pont Saint Maurice et la forêt domaniale de TOULFOUËN
30 mn de PONT-SCORFF (avec son zoo et son musée du saumon (Odyssaum) -
20 mn de LORIENT en passant par le Pont du Bonhomme, superbe point de vue sur le Blavet
20 mn d'HENNEBONT et son haras national
40 mn de POULFETAN, un village d'autrefois
20 mn d'AURAY (l'Anse de Saint Goustan) et de Saint Anne d'Auray (renommée pour sa basilique et ses pardons) en passant par LOCOAL MENDON (circuit des chouans)
45 mn de VANNES (Capitale du pays Vénète)
45 mn de CARNAC (alignements), LA TRINITE SUR MER (le port), QUIBERON (La Côte Sauvage).

Kontakt

Herr Otte »
Servicebüro
Telefon: 05322 74-120
Servicebüro »
Fax: 05322 74-330
E-Mail oder Kontaktformular

Kontakt Port-Louis

Place Notre Dame
F - 56290 PORT-LOUIS
Karte anzeigen

Telefon: 02 97 82 59 59
Fax: 02 97 82 41 98
E-Mail schreiben
Webseite besuchen
Kontaktformular
Adresse exportieren

  

1 rue Marcel Charrier
F - 56290 PORT-LOUIS
Karte anzeigen

Telefon: 02 97 84 78 00
E-Mail schreiben
Webseite besuchen
Kontaktformular
Adresse exportieren